Skip to content

Entre fantasme et réalité …

« Franchement, c’est déprimant ces maisons à moitié construites. Et puis les moellons apparents … Ce sont des endroits qui reçoivent des touristes tout de même. Ils pourraient au moins passer un coup de peinture ! »

La bouche en cœur, voilà ce que m’affirma
cette quadra passant 3 jours sur L’île

La différence avec les européens, c’est que les gens de ‘L’île’ ne vivent pas au dessus de leurs moyens. Leur maison n’appartient pas à la banque pour des sommes incroyables, qu’ils mettront toute une vie à rembourser. Ils vivent avec peu de moyen et un confort très limité. Alors s’ils prévoient les fers à béton apparents, c’est pour monter un deuxième étage quand ils en auront l’argent.

La plupart des habitants de la pointe vivent de la pêche … Or avec le temps, les quantités de poisson ont drastiquement diminué.

Peu d’entre eux reçoivent un salaire mensuel et chacun se démène pour trouver des revenus complémentaires afin de nourrir convenablement leur famille … alors la peinture !

Les jeunes sont déjà écœurés des millions dilapidés en campagne présidentielle tonitruante alors qu’il n’y a pas de fond, ni même de plan, pour aider à l’emploi de cette majorité de la population … alors la peinture !

Et puis muséifier une ville pour le bonheur des touristes est la première pierre vers l’implantation des complexes hôteliers, le tourisme de masse et ses papiers gras. Les îles voisines qui avaient des plages à sacrifier au dieu ‘Tourisme’ en ont fait l’expérience. Ensuite, l’endroit devient trop cher pour les familles locales reléguées à plusieurs kilomètres mais dédiées aux caprices de cette nouvelle activité qui consomme du surfait.

N’apprent-on jamais des erreurs passées, même surtout à l’heure et à l’échelle de la mondialisation ?

Le tourisme est en effet un moyen de vivre mieux sur L’île et d’employer les jeunes et les moins jeunes. Incontestablement il se développera de plus en plus. Mais pourvu que ce soit avec mesure et discernement …

… et pas simplement pour un profit dévastateur répondant
uniquement aux desideratas visuels de simples d’esprit.

Société de Consommation

Published inAir du TempsAu fil des jours...Cap VertMi-Figue Mi-RaisinPhotographieSociété de Consommation

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 361 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image