Skip to content

Plan de mission complexe.

Depuis des mois, j’oscille entre accomplissement personnel et investissement pédagogique.

Un énorme besoin de prendre ma vie en main me dévore. Mais raisonnablement, je ne suis pas sûre que ce soit le moment de chambouler notre bon équilibre.

D’un coté changer de job, être la parfaite femme active et ambitieuse. De l’autre, être disponible pour mon fils, tout en travaillant pour la cagnotte.
Quand l’envie d’action se calme un peu, je replonge dans la pédagogie Montessori, pour fabriquer, mettre en place de nouvelles activités. C’est un va et vient permanent.

Faire migrer le camp de base était une option majeure, il y a encore quelques semaines. Sans un petit rappel de Ange, j’aurais presque oublié que j’avais finalement trouver un projet pour concilier entreprise professionnelle et équilibre pédagogique.

Se pose déjà la question de la rentrée de Septembre 2009. Petit Ginkgo n’aura alors que 2 ans et demi. Nanou poursuit l’éveil que nous amorçons à la maison. Il rencontre aussi d’autres enfants.
Qu’est-ce que l’école va bien pouvoir lui apporter de plus, à cet âge là ? A part, lui faire suivre un rythme qui n’est pas le sien. En 20 ans, il aura bien le temps de s’adapter à l’école !

Mais en attendant …
S’installer à deux pas des montagnes et à trois pas de la mer m’excitait beaucoup. Mais cela ne peut être motivé que par un nouvel emploi.
Qui dit nouveau job, dit large investissement en temps et en esprit. Donc moins à consacrer à Petit Ginkgo, encore petit à mon sens. Cela implique également de trouver une nounou aussi douée que Nanou en attendant l’école. Et quelle école ??

Entre immobilisme et action, peser le pour et le contre n’est pas d’une grande évidence. Manifestement, ma tendance actuelle serait de ne pas bouleverser notre vie actuelle. Contexte économique oblige : trouver un boulot n’est pas une mince affaire et être sûr de le garder après la période d’essai est un pari.
La sagesse voudrait que je ne tente pas le diable. Mais est-ce vraiment une excuse ?? Si vraiment je voulais …

Ange, sans connaître toutes mes tergiversations, m’a rappeler une autre alternative qui me tenait à cœur il y a encore quelques mois :
Monter un petit business par internet. La solution aurait l’avantage de me faire évoluer professionnellement et de prendre du temps avec Petit Ginkgo.
L’autre avantage incontestable serait d’être libre de mon poste pour reformer le noyau familiale. La baisse de l’apport financier serait importante, mais la qualité de vie probablement meilleure.

Le compromis qui se profile à mon esprit serait :
* Démarrer un business, en parallèle de mon poste actuel, pour tâter le terrain et faire une étude de marché raisonnable.
* Ce qui permettrait, pour le moment, de ne pas trop bouleverser la vie de Petit Ginkgo actuellement stable.
* A risque limité, la somme de travail est cependant importante : boulot, maison, enfant, business.
* Si cela commençait à marcher, je pourrais travailler n’importe où géographiquement !
* Pour les 3 ans 1/2 de Petit Ginkgo : Faire un mi-temps « Petit Business – Maman à la maison » pour moi et « Ecole – IEF » pour Petit Ginkgo
* Ayant toujours en tête, la possibilité d’une solution de repli en retrouvant du travail si l’affaire devait capoter.

Tout à l’air bien rose comme ça … Mais le contexte actuel me fait douter de la viabilité du marché. Pour s’en rendre compte, il faudrait cesser d’être fainéante et frileuse pour m’investir franchement …

Y’a plus qu’à !

Published inAu fil des jours...EcoleGarde d'enfantParentalité Positive & Pédagogie MontessoriPédagogieSe Definir

One Comment

  1. bellemain michelle bellemain michelle

    le marché était certes beaucoup plus facile il y a 10ans, mais la viabilité du marché dépend de tellement de choses, que personne ne peut prévaloir de la durée .Les Entreprises rencontrent
    parfois des problèmes, ce n’est pas pour ça qu’elles ferment,si la vie de l’Entreprise est solide, elle regagne les marchés.
    Par contre, c’est peut être pas ni par fénéantise, ni par frilosité, mais IL LUI MANQUE juste d’avoir le
    bon conseil pour ne pas se faire fermer les portes
    au nez pour remettre le dossier, juste comprendre
    par quelle case il faut qu’elle passe.
    Il lui faut simplement sans doute prendre rendez-vous avec son conseil qui lui donnera le chemin à suivre, quelle en discute avec lui pour éviter les erreurs ET GAGNER DU TEMPS;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image