Skip to content

Rénilde Montessori

Se faire discret pour respecter l’enfant, article paru sur le site ‘L’enfant et la vie’

Quand, pendant l’enfance, la vie donne de la joie, alors la vie est « aimable » et l’enfant continue à l’aimer une fois adulte.

Pierre a 2 ans il transvase inlassablement de l’eau du verre à la bouteille et de la bouteille au verre.

Et voilà tout ce qui pourrait traverser nos esprits d’adulte:

•C’est l’heure du goûter!
•Il va renverser, cela me donnera du travail supplémentaire!
•C’est répétitif. Et s’il allait plutôt rentabiliser le nouveau jeu sur l’ordinateur pour apprendre à lire avant 40 mois.
•La bouteille est en verre, c’est dangereux.
•J’ai d’autres obligations, je ne peux pas le laisser continuer.

Mais aussi:

•Un entonnoir pourrait enrichir l’activité, je vais le poser discrètement.
•Une serpillière qui recueille l’eau qui coule évitera bien des éclaboussures.
•Il faut que je pense à acheter et à scier un manche à balai à la taille de l’enfant et je lui apprendrai à ramasser l’eau.
•Et si j’en profitais pour laver la cuisine avec ou sans lui!
•Ne puis-je pas reporter l’heure de mes projets immédiats?

Dans ces moments-là, et chaque fois que c’est possible il est bon de regarder ce que vit notre enfant avant d’intervenir ou de l’interrompre. Pourquoi?

•Il vit un moment d’intense concentration, essentielle pour son développement cérébral.
•Il est le scientifique qui fait ses expériences.
•Il découvre et canalise son pouvoir sur les éléments, plutôt que de se défouler n’importe comment.
•Il développe une habilité du geste.
•Il développe un esprit de raisonnement
•Tous ses sens sont en éveil et lui donnent du plaisir.
•Il est dans le plaisir et la liberté qu’il a de poursuivre ou de passer à autre chose.
•Il trouve sa joie dans le progrès qu’il fait.

Par des actes simples, l’enfant nourrit parfaitement son aspiration à grandir et à devenir autonome. Il goûte à la joie d’être vivant et c’est ainsi qu’il construit l’Homme plein d’élan qu’il sera plus tard.

L’équipe de ‘L’enfant & la vie’

« Les grands-parents, comme les enfants, utilisent souvent mieux leurs mains que leur voix pour enseigner quelque chose aux autres. Les uns comme les autres sont des éducateurs par excellence: les grands-parents peut-être parce qu’ils ont retrouvé la faculté de s’émerveiller et qu’ils souhaitent éveiller de nouveaux êtres à la magie de l’existence; les enfants sans doute parce qu’ils ne l’ont pas encore perdue.
Les grands-parents et les enfants ont, les uns comme les autres, la patience d’observer tranquillement leur disciple tandis qu’il répète le mouvement appris, sans interférer, sans corriger à contretemps, sans juger; avec bienveillance, en l’encourageant silencieusement et en faisant une confiance absolue à son aptitude à réussir.
« 

Rénilde Montessori (1929-2012),
fille de Mario Montesano Montessori, donc petite-fille de Maria Montessori

Published inCitationParentalité Positive & Pédagogie Montessori

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 038 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image