Skip to content

Supplice chinois …

J’ai tenu le livre entre mes mains, senti son odeur de livre neuf, entendu la tranche se décoller à la première ouverture. J’ai dormi, le précieux trésor à mon chevet.
J’ai même pu en lire quelques bribes, ainsi que la quatrième de couverture …
… mais comme c’est un cadeau pour bientôt … je n’ai pas eu le droit de le dévorer !

Je vais n’en faire qu’une bouchée.

Published inLivre

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 306 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image