Skip to content

Portugal #8

Lisbonne, 1er et 2 Mai 2011
Portugal

La capitale nous épuise.
Nous l’aurons sillonnée dans tous les sens à bord des trams, bus et métros, pas toujours pris à bon escient, ceci dit … Mais finalement, la meilleure façon de découvrir une ville n’est elle pas de s’y perdre ?

Tram 28E – Lisbonne (Portugal)

Petit Ginkgo a l’habitude des vieilles dames s’extasiant devant son joli minois.

Mais au Portugal, cela bat des records. Les portugais semblent adorer les enfants, à en croire le nombre de mains passées dans ses cheveux depuis notre arrivée ici. Ce qui m’étonne le plus, c’est que les hommes ne sont pas en reste. Beaucoup d’entre eux saluent Petit Ginkgo avec beaucoup d’affection en ébouriffant ses boucles blondes.

Le môme qui râlait abondamment au début
a fini par accepter de bonne grâce cet honneur.

Pas toujours simple d’ajuster le programme de visite aux centres d’intérêt d’un gamin de 4 ans. Mais s’il doit se souvenir d’un évènement marquant dans quelques décennies ce sera sûrement d’avoir pu détaillé de près des requins et des tortues à l’Oceanario de Lisbonne.

Oceanario – Lisbonne (Portugal)

Perso je garde, en souvenir, quelques rencontres intéressantes comme celle de ce théologien porto-ricain, accompagné de son fils et de sa belle-fille bolivienne, qui trouvait que le pire défaut des français était l’individualisme forcené …

Justement, à Lisbonne, on croise beaucoup de français … une lyonnaise (habitant à deux pas du Phare) parcourant la ville enceinte jusqu’aux yeux ou une retraitée marseillaise experte dans l’art de reconnaitre les pickpockets.

Lisbonne me laisse l’impression d’une splendeur passée mieux préservée qu’à Porto. Architecture semblable à l’idée que je me fais de celle des Amériques (du sud) au temps des colonies. Il faudra vérifier 🙂

La question qui se pose, ce soir, est de savoir si nous continuons ce voyage, somme toute assez éprouvant pour le petit gars, ou si nous en réduisons seulement le rythme pour continuer vers le Sud.

De toute façon … il faudra bien faire au minimum les 1800 km retour !

Published inPhotographiePortugalVoyages

One Comment

  1. bulle bulle

    jusqu’au sud avec petit homme!!!!!!!
    effectivement , les portugais aiment les enfants.
    Je crois que Lisbonne a une certaine douceur de vivre que Porto n’a pas, et ses habitants sont fiers de la faire visiter.
    « Prendre le temps » comme me disent mes cousins…
    surtout gardez des forces pour les kms du retour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 316 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image