Skip to content

2 Comments

  1. Je comprends, mais inconditionnelle optimiste, je ne peux me résoudre à imaginer rester ainsi sans rien faire.

    C’est le manque d’information qui tue une bonne parti de ces gens.

    Le moins que l’on puisse faire est se poser des questions au moins, car une fois le cancer sur son chemin, c’est déjà souvent trop tard.

    Et plus nous serons à nous poser des questions et plus l’avenir de nos petits enfants pourra changer.

  2. Il faut être un doux utopiste pour croire qu’on peut encore faire quelque chose à l’échelle mondiale, bien sûr chacun peut changer son mode de vie et son alimentation, mais à l’échelle même d’un pays industrialisé, la chose est déjà impossible, alors à l’échelle mondiale…Les loi de la sélection naturelle ont changé semble-t-il et ont pris pour allié le crabe. Pas très optimiste, mais réaliste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image