Skip to content

J’ai rencontré l’amour …

… dans les yeux de ce vieil homme blanc, portant
tant de colère contre le monde, contre la France.

Bob’s Lion – Pedra Brabo, Châ das Caldeiras, Fogo (Juillet 2011)

Quand l’enfant du pays volcanique parait, jaillit sur son visage buriné une étincelle inextinguible. L’homme ne s’en défend pas et explique simplement qu’elle l’a adopté alors qu’elle n’avait que 3 ans, voilà 9 ans.

Depuis, il veille sur son sommeil chaque nuit,
bien que la famille de la petite habite à deux pas.

Coïncidence ou trait culturel, il n’est pas rare que les enfants capverdiens choisissent leur maison et surtout qu’on les laisse faire, quelle que soit l’île.

Alors que nous dégustons la murène, saute sur mes genoux le malicieux Nilson (2 ans et des poussières), qui d’un sourire obtient l’indulgence de son grand père, pêcheur de l’île montagneuse.

Le petit ne dort plus chez sa mère depuis ce jour lointain où il a naturellement choisi son aïeul comme référent. Et croyez bien que son papy n’est pas peu fier.

Alors, l’heure et les vapeurs de grogue aidant, le pêcheur d’un sourire bienveillant soulève Nilson pour le déposer tout habillé sur l’un des matelas de la chambre contigüe.

Le Marchand de Sable a soufflé le sable noir
de l’inaccessible Praia de Lisboa, à deux pas.

Published inAu fil des jours...Cap VertDeveloppementMaternagePédagogiePhotographieVoyages

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 316 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image