Skip to content

La bienveillance suffirait …

Moi, qui râle de l’individualisme collectif, que fais-je pour aider mes semblables ?

C’est en ces termes que me revient l’exemple de ces gens prêts à se plier en 4 pour leur prochain, pour transmettre des valeurs, pour alléger les difficultés quotidiennes. De l’abnégation … Rien ne vaut l’absorption par l’exemple que les leçons de moral.

Je me sens redevable, au suivant, de ce que le précédant m’a donné.

D’un autre coté, l’assistanat me révulse. Il faut donc trouver compromis entre donner de soi, de son temps, de sa personne et ne pas se faire prendre pour une poire. Équilibre instable sans nul doute.

La sécheresse de l’âme se fait sentir d’autant plus fortement qu’elle entre dans sa propre maison. Voilà un chemin a remettre en état.

En tous les cas, je ne voudrais pas être dans la peau de cet homme qui nous a refusé, à Petit Ginkgo et moi, la place contigüe, dans ce train tellement bondé que plus personne ne pouvait bouger.

Published inAir du TempsAu fil des jours...Etat d'AmeMère NatureMi-Figue Mi-Raisin

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image