Skip to content

Patrice Franceschi n°8

On ne pourra penser sa propre liberté qu’après avoir conceptualisé réellement la liberté de l’autre. A ce moment là, on s’apercevra que la liberté de soi est une liberté de contraintes, un choix permanent, une discipline personnelle, en réalité.

Donc je ne peux plus aujourd’hui séparer ces deux concepts : liberté et discipline personnelle.

LCP, Sept 2007

Published inAir du TempsAutour du MondeAventureCitationEsprit d'AventurePatrice Franceschi - La Boudeuse

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 226 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image