Skip to content

Le gris d’ici !

C’est un peu comme une coquille vide en ce moment …

Pas beaucoup d’envie, et surtout pas beaucoup d’entreprise de ma part, même s’il y a de l’action. C’est comme si le quotidien me portait avec ses petits bonheurs, ses obligations et l’incontournable intendance.

Les réponses à mes questions sont inlassablement du même style :

Il faut attendre …

… que le contrat soit signé, que le printemps revienne, que la crise passe, que le marché de l’emploi reprenne, que Petit Ginkgo aille à l’école, qu’Ange ait une mission géographiquement intéressante, que j’ai suffisamment d’argent de coté, que l’envie d’un deuxième enfant pointe son nez, que le capital vacances se reconstitue.

Subir, n’est décidément pas mon truc … Il y en a qui adore cette insouciante inertie, qui les rassure. Moi, elle m’étouffe !

L’évolution de ces derniers mois est le plaisir de la conversation, de rencontrer mes semblables, de découvrir de nouvelles personnalités, de bouger. C’est même revenu professionnellement. Il est juste dommage que les toutes nouvelles affinités soient mortes dans l’œuf.

L’expérience était courte mais intéressante.

Je n’ai jamais voulu croire à l’adage « On ne se fait plus de vrais amis, après 20 ans ! » … mais finalement, ce n’est peut-être pas si faux.

Published inAdversitéAu fil des jours...Etat d'Ame

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image