Skip to content

Olivier de Kersauson – n°2

Il faut se garder toutefois de regarder la mer avec l’œil d’un curiste : ce n’est pas qu’un simple édredon de beauté. D’abord, la mer est endroit d’hostilité. Une nature brute, un monde sauvage. Quand je m’y aventure, j’ai l’impression d’être le premier homme. Mais tous les marins ont ressenti ce même choc primitif. Surtout nous, Bretons, quand il s’agit de l’Atlantique Nord, un lieu des grandes mortifications pour le monde de la pêche. Il n’y a pas d’habitué dans cet Atlantique et pas d’habitudes.

Cette réserve de violence sans fin ne correspond plus du tout à notre monde domestiqué et si habitué aux fameux principes de précaution.

kersauson

Olivier de Kersauson, Ocean’s Songs

Published inAutour du MondeAventureCitationEsprit d'AventureLivreSe DefinirVoile

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image