Skip to content

Patrice Franceschi n°6

Un navire comme La Boudeuse est un formidable laboratoire des comportements humains. En ce qui me concerne, c’est sur l’océan, dernier endroit du monde totalement libre, que je trouve la plus grande des sérénités.
Les gens oublient qu’à 200 miles de toutes les côtes, les lois humaines cessent et il ne reste plus que celles de la nature.

Une interview quelque part par quelqu’un.

Nota : J’aime les microcosmes, ils révèlent souvent les véritables caractères.

Published inAventureCitationEsprit d'AventureL'Esprit de Bougainville (Jonque)Les Peuples de l'eauSe Definir

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 298 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image