Skip to content

Au théatre, ce soir : Détestable Gâchis.

La bouteille à la mer s’est brisée et c’est avec le tesson que l’Indifférent écorche un peu plus.

Ce fils et père n’a décidément rien compris.
L’invitation, tournée sans agressivité, sans ressentiment par la grand-mère, pour que les cousins se rencontrent, offrait une porte ouverte sans que personne ne perde la face.  L’indifférent préfère ressasser et river le clou à ses parents, soulignant le libre-arbitre de ses enfants.

De l’autre coté, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
La mamie voit tous ses espoirs voler en éclat et le patriarche part en guerre muni d’un dossier épais comme le bottin. Ils ont, quoi qu’il en soit, perdu un fils adoré … voilà la plus douloureuse blessure.

Quand bien même les grands-parents auraient gain de cause auprès d’un juge, ils ne gagneraient pas le sourire de leurs petits enfants, depuis trop longtemps absents et bercés par la version parentale.

Que faire pour dénouer cet imbroglio ? Cela vaut-il d’ailleurs encore la peine ?

Faites des enfants qu’i’ disait …
mais beaucoup de grands-parents sont orphelins de nos jours.

Pour en savoir plus sur les grands-parents d’aujourd’hui : Le Site des Grands-Parents Européens.

Les Etrangers de sang.

Published inAu fil des jours...Etat d'AmeLe Clan

6 Comments

  1. bulle bulle

    quelle tristesse de se priver ou de priver les enfants de connaître l’immense bonheur du lien enfants et grands parents, la vie est tellement courte……………

  2. Après aussi longtemps, si les rapports devaient se renouer, il n’y aurait aucune question à poser.

    Il faudrait prendre le retour comme il est, abandonner le reste et démarrer un autre type de relation.

    Enfin, ne rêvons pas, les egos sont bien trop fortement dimensionnés.

    Il n’y a que les enterrements pour que les liens brisés se croisent à nouveau … et sûrement pas pour les meilleurs raisons, d’ailleurs !

  3. bulle bulle

    j’ai oublié de dire que, même s’il y a un différend, et surtout s’il y en a un ,au moins
    poser les questions sur le fond du désaccord,afin
    qu’il ne reste pas le pire :quoi, pourquoi??????????? à jamais sans réponse…..

  4. bulle bulle

    je parle de mon histoire,non pas parce qu’elle est interessante mais simplement parce qu’elle signifie que lorsque c’est la disparition des
    êtres chers qui fait l’absence, il n’y a rien à faire, mais lorsque, volontairement on décide de « casser  » le lien, c’est vraiment triste et à mon sens grave,puisque c’est toute la chaîne
    familliale que l’on casse.

  5. bulle bulle

    c’est complètement désolant ; lorsque je suis née, mes grands parents paternels étaient décèdés ainsi que ma grand mère maternelle, par contre j’avais mon grand père paternel et mon arrière grand mère maternelle : j’éprouvais de l’envie lorsque je voyais mes peties copines ou copains avec leurs grands parents mais c’était comme ça; curieusement, c’est quand à mon tour je suis devenue grand mère, que j’ai ressenti
    l’importance du vide. Enfant,on admet puisque l’on ne connait pas: c’est donc moins traumatisant pour l’enfant que pour les grands parents .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 038 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image