Skip to content

Si le divorce m’était conté …

Sous la forme d’une boutade réaliste, j’aime à dire qu’

un couple heureux est un couple habitant probablement sur le même palier mais surement pas dans le même appartement.

Mais il y a une injustice dès que les parents décident de se séparer …

Les enfants, face à ce séisme émotionnel, doivent expérimenter le mouvement perpétuel ! Ils doivent cycliquement faire leurs valises et invariablement migrer d’une maison à une autre.

N’est-ce pas plutôt aux parents de subir cet inconfort issu de leurs propres décisions ?
Dans un monde où la question financière ne serait pas une préoccupation et où les adultes seraient suffisamment intelligents pour se séparer en bon terme, les enfants vivraient toujours au même endroit et ce serait aux parents de migrer chaque semaine pour assumer la garde alternée.

Vous avez bien compté, cette vision nécessiterait 3 logements !

De quoi acheter tout le palier dès la naissance du premier enfant …
pour vivre aussi bien en famille que séparés !

PS : Ça c’est pour l’utopie du divorce … pour la réalité familiale, j’adhère totalement à l’article de Catherine Dumonteil-Kremer : Grands espaces ou petits nids

Published inAir du TempsSociologieThéorie

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 316 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image