Skip to content

La Responsabilité …

Suite à un petit article intitulé Indignation après la mort accidentelle d’un chômeur privé d’électricité m’ayant hérissé le poil pour cause de vue basse manichéisme ambiant, m’est revenu ce petit jeu rencontré lors d’une formation en management …

« Une femme délaissée par son mari travaillant tard et rentrant fatigué tous les soirs, se laisse tenter par le choix d’un amant. Cet amant vit de l’autre côté de la rivière et chaque jour, dans le courant de l’après midi, elle se rend chez lui en passant sur un pont. Elle traverse le pont dans l’autre sens, le soir, avant que son mari ne rentre.

Un jour alors qu’elle est avec son amant, une violente dispute éclate. Elle décide de rentrer chez elle, et trouve sur le pont un fou qui menace de la tuer si elle s’approche.
Elle va alors voir le passeur qui lui demande 3 euros pour traverser. Hélas, la pauvre femme n’a pas d’argent. C’est un refus catégorique que lui renvoie le passeur, pas d’argent, pas de passage. Dépitée, elle retourne voir son amant qui, très en colère, l’envoie balader.

Elle ne sait plus quoi faire, son mari va rentrer d’une minute à l’autre et elle décide de traverser le pont. Le fou met ses menaces à exécution et la tue sans autre forme de procès. »

L’exercice consiste à classer les responsables de la mort de cette femme selon le degré de responsabilité de 1 à 5 (du + au – responsable), et surtout d’argumenter le classement choisi.

Qui est responsable de la mort de cette femme ?
Sachant que les personnages, selon l’ordre d’entrée en scène, sont : la femme, le mari, l’amant, le fou, le passeur.

A l’époque, j’avais été horrifiée de voir les raccourcis que prenaient certains collègues, enclins aux jugements hâtifs et irrationnels. Cheminements intellectuels qu’ils appliquent évidemment dans la vie courante ! Et ils ne sont manifestement pas les seuls.

En fait, le réel objet de ce petit jeu n’est pas tant l’arbitrage éclairé (quoique …) que l’argumentation. L’idée générale est d’utiliser ce petit jeu pour observer comment une personne ou un noyau réussissent à rallier un groupe à leur jugement.

Passionnant mais effrayant sous certains aspects.

Published inAir du TempsAu fil des jours...Mi-Figue Mi-Raisin

One Comment

  1. Sandra Sandra

    et l’histoire, naturellement, ne parle pas de la société dans laquelle vivent ces gens… (enfin…. j’suis trop révolutionnaire, surtout en ce moment, je crois….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 5 405 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image